Comprendre et booster votre mémoire

Booster sa mémoire : Programmation Neurolinguistique, Hypnose et Sophrologie, des pratiques efficaces.

Il existe de nombreuses façons pour qu’une personne puisse booster sa mémoire. La PNL est riche en moyens mnémotechniques; et associée à l’hypnose et/ ou la sophrologie vous renforcez votre capacité naturelle à mémoriser.

Lorsque nous sommes détendus et que nous prenons plaisir, nous ancrons plus facilement l’information dans l’hippocampe; la région centrale du cerveau, plaque tournante de la mémorisation, qui communique avec diverses zones du cerveau où seront ensuite envoyés les souvenirs à très long terme. L’hippocampe est une des rares aires cérébrales où des neurones et des synapses apparaissent encore à l’âge adulte.

Les 3 étapes de la mémorisation


– L’encodage : l’information doit être transmise par l’hippocampe. Plus le codage est précis, plus la trace mnésique est profonde et l’information bien enregistrée. Par exemple : si je retiens précisément le nom de la personne, l’orthographe de son nom, son visage, sa ville d’habitation, les quatre premiers numéros, et le fait que les quatre derniers numéros correspondent à la date de naissance de mon père, j’ai codé mon information de façon assez précise pour pouvoir la retrouver. Ceci exige un acte de mémorisation volontaire.

– Le stockage de l’information. Dans un premier temps, il y a un stockage de court terme constitué d’informations enregistrées récemment volontairement ou involontairement. Pour garder sa « trace mnésique », il faut qu’il y ait un premier apprentissage tout de suite. Le cours peut alors passer dans la mémoire de long terme. Le stockage de long terme a une capacité beaucoup plus importante : on peut y placer bien des souvenirs et connaissances à condition de bien les coder et les organiser pour pouvoir les retrouver. L’hypnose et la PNL accompagne à effectuer un tri et rangement efficace.

– Le rappel des informations enregistrées est la troisième étape : inutile d’apprendre et de mémoriser si l’on ne parvient pas à se rappeler de ce qu’on appris au bon moment ! Pour que cela fonctionne, il faut que l’information ait été enregistrée correctement : avec un codage assez élaboré pour que la mémoire puisse se raccrocher à des repères précis et variés (nom de la personne, ville d’habitation, formule mnémotechnique pour se rappeler son numéro). Il faut aussi qu’il y ait eu une bonne organisation de l’information enregistrée (ex : pour se souvenir des planètes du système solaire, savoir qu’il y en a 9, et qu’on les a apprises de la plus lointaine à la plus proche du soleil, pour telle liste de mots, savoir qu’il y en a 30 classés en quatre parties, etc.).

Exemple de mémorisation; la concentration et la relaxation sont des leviers essentiels pour retenir facilement.

Lorsque nous regardons un reportage passionnant, nous constatons que nous enregistrons davantage le contenu (images, sons, mots, associations d’idées & d’images…) que lorsque nous lisons uniquement un simple document.
La notion de plaisir et de détente étant plus forte; nos capteurs sensoriels sont ainsi en bonne réception de l’information et prend plaisir à l’encoder.
Il devient alors, agréable de retranscrire l’information et de la partager lors d’un moment de convivialité avec vos proches. Ainsi vous continuez ainsi à assimiler ces notions récemment enregistrées et faites un pas vers la mémoire à long terme.

Les moyens mnémotechniques les plus utilisés en PNL pour booster votre mémoire rapidement

1 – Les images visuelles

Il est important qu’une image utilise des images positives et agréables, car le cerveau bloquera souvent celle qu’il ne trouve pas agréable. Faites également qu’elles soient vives, colorées et aussi en trois dimensions, car elles seront ainsi plus faciles à retenir.

2 – Les mots

Quand vous employez des phrases, assurez-vous que la première lettre ou le début de chaque mot soit l’initiale ou en correspondance avec ce que vous essayez de retenir.
Pour connaître la position de la Suède, de la Norvège ou de la Finlande.

  • La SUède se trouve la plus au SUd
  • La NORvège se trouve la plus au Nord
  • La FINlande se trouve au FIN fond de la mèr baltique

Vous découvrirez aussi que les étudiants en médecine afin d’apprendre les groupes de nerfs, d’os ou d’autres parties du corps humain, emploient des phrases absurdes afin de retenir l’information plus facilement et quand il le faut.
De même, vous pouvez jouer avec les mots en procédant par association avec ce que vous essayez de retenir. Exemple : Pour vous rappeler du décalage de l’heure d’été et de l’heure d’hiver. En AVril on avance d’une heure, en octobRE on recule.

3 – Les acronymes

Il s’agit de l’emploi par une personne d’initiales qui forment un mot prononçable. Par exemple, pour les sept péchés capitaux : Paresse, Orgueil, Gourmandise, Luxure, Avarice, Colère et Envie.
Chaque première lettre forme « po Glace »

4 – Rimes et allitérations

Vous pouvez employer des rimes des chansons que vous connaissez par cœur pour vous rappelez de certaines choses.
9/18 Vous pouvez aussi vous servir de symbole. Mourir ne prend qu’un « r » car on ne meurt qu’une fois.
Hirondelle prend deux « l » car elle vole avec ces deux ailes etc.

5 – Les blagues

Utilisez-les pour vous souvenir de certains faits, de chiffres ou de noms. Souvent, les gens trouvent plus facile de se souvenir de choses qui sont soit amusantes, soit bizarres, plutôt que de choses qui sont ordinaires.

6 – Regrouper les informations

À l’aide de ces moyens mnémotechniques, vous allez mettre une longue liste d’informations dans des groupes plus petits ou dans des sections, ce qui les rendra bien plus facile à se rappeler. Souvent les gens trouvent qu’il est plus facile de se rappeler de son numéro de sécurité sociale une fois qu’il a été découpé en groupes plus petits, disons 3 ou 4 chiffres dans chaque groupe, plutôt que d’essayer de se souvenir des 9 chiffres d’un coup.

7 – La méthode des lieux

C’est à la fois une manière très ancienne et très efficace de se souvenir de beaucoup d’informations, par exemple d’un discours que l’on doit faire. Avec cette méthode il faut associer chaque partie de ce que vous devez retenir à un repère ou un lieu sur une route que vous connaissez très bien, par exemple la route que vous prenez tous les jours pour aller au travail.

8 – Exercez votre cerveau

C’est sans doute un des meilleurs moyens d’exercer votre mémoire. Malheureusement, moins vous employez votre cerveau, plus vous avez de chances de ne pas pouvoir retenir des informations. Donc, si vous le pouvez, exercez-le le plus possible et vous découvrirez vite que non seulement vous pourrez mieux traiter les informations, mais qu’il sera également plus facile de les retrouver.

On trouve actuellement des jeux vidéo pour PC comme pour consoles portables, comme Game Boy et PSP, qui sont spécifiquement conçus pour vous aider à exercer votre cerveau. On voit souvent de la publicité à la télévision, sur le net et dans les magazines pour l’un des plus courants de ceux-ci qui se nomme « Dr Brain Game ».

Ecrit par Sandra Mention, HypnoCoach à Clamart